Semaine 2 : les animaux de la Tuilière

On n’est pas seuls dans ce bel endroit, et on aimerait profiter de ce temps pour vous présenter nos compagnes et compagnons domestiques… ou pas 🙂

Ça gratouille…

Le premier animal avec lequel on a fait la connaissance en arrivant dans la maison c’est … le loir ! Ca gratte partout dans les murs et les plafonds, dur dur de dormir parfois tellement ils font du boucan ! On les entend aussi pousser des cris perçants à l’extérieur. Sont-ils chez nous ou sommes-nous chez eux ? Tout un débat … ^^

Un jour, par hasard, on en voit un en haut d’un meuble ! On ne se laisse pas déstabiliser et on réussit à l’attraper. Malheureusement, la curiosité et la mignonnerie du machin l’ont emporté et on l’a laissé échappé … on l’a regardé tranquillement (et extasié · e · s) s’agripper et remonter le mur extérieur, jusqu’à retourner à l’intérieur de la maison par un trou. L’échec ! Bon au moins on connait un de leurs passages.

Toujours est-il qu’on aimerait éviter qu’ils grignotent le peu d’isolant qu’on a, voire des câbles électriques … et on aimerait dormir tranquilles ! Donc on a essayé de les piéger dans des petites cages, avec un bout de fruit ou de pain au bout. Ça marche pas des masses … jusqu’au jour où on en capture enfin un ! Bon là on est contents … vraiment ? C’est mignon quand même comme bestiole (en plus ça dort le jour donc c’était tout ensuqué dans sa cage), on sait pas trop quoi en faire, où l’emmener, on le sépare de sa famille ? Au bout de quelques jours (on l’a nourrit quand même hein !) on réussit enfin à l’emmener à quelques kilomètres de là. C’en n’est pas fini pour autant mais c’est un petit pas, difficile de savoir quoi faire …

Elle est où la poulette ? Elle est bien cachée ?

Ça on peut le dire ! …

Bon on arrive à la campagne, on a plein d’espace, on veux bien avoir des animaux … et puis on aime bien les œufs, allé on prend des poules ! Ok mais alors il nous faut un poulailler. Ça a été beaucoup de réflexion pour décider où le mettre, en quoi le fabriquer … Finalement ça nous a sauté aux yeux : on va recycler deux petits meubles bien solides au bout du chapi, comme ça elles seront à l’abri et auront accès directement à l’extérieur. On se chauffe même à autoconstruire abreuvoir et mangeoire, on va chercher du foin pour leur pailler un petit nid douillet.

Avant …
… Après ! 🙂

Ok on a un poulailler, maintenant il nous faudrait les fameuses poules. Ça tombe bien, le gérant de la ferme voisine fait lui-même naître ses poules de races anciennes. Il nous en propose trois d’environ 5 mois, pas encore entrées en ponte. Elles sont issues d’un croisement des races Sabelpoot Gournay et Brackel. Des bestioles bien rustiques, qui ne devraient pas manger beaucoup de grain, se débrouiller beaucoup par elles-mêmes.

Bon on les adore hein, elles sont belles, c’est chouette de les voir. L’ennui c’est qu’on ne les voit pas beaucoup justement … Elles sont plutôt très sauvages, ne se laissent pas approcher … et dorment même pas dans le poulailler ! On a des warriores : elles dorment perchées en haut des arbres. Bon, soit, ce sont des animaux plutôt sauvages, on est quand même content.e.s de partager nos extérieurs avec elles. Elles ne pondent pas encore, ça viendra, normalement ^^ Dernière tuile : il en manque une à l’appel depuis un peu plus d’une semaine … le renard a du passer par là 🙁 C’est triste et en même temps on avait fait le choix de pas trop les barricader pour « laisser faire les choses », nous y voilà !

Les vaches intermittentes

Il y a un grand pré en dessous de notre maison, au bord du cours d’eau. Et parfois quelques génisses font leur apparition ! C’est assez drôle de les voir depuis chez nous. Parfois elles sont toutes proches de la clôture, elles broutent un peu les arbustes qui dépassent de chez nous … et on les sent bien curieuses, elles semblent nous épier ! :-p

Le chat botté

Un chat rode pas mal autour de chez nous, noir et blanc, mais n’attendez pas de photo de près. Celui là aussi est un sauvage. Il aime particulièrement se vautrer dans les bottes … de foin ! et il attrape des souris 🙂

Vous l’avez ? ^^

Barbie et Chette sont dans un pré

Voilà t’y pas que récemment deux magnifiques comtoises ont débarqué dans notre champ 🙂 Elles appartiennent à un voisin. L’une d’elles (Barbie) porte un poulain, c’est leur job : faire des poulains qui seront vendus, sympa hein ?! :/ Elles n’ont pas l’air malheureuses. La plus jeune (Chette) est « collante » : elle vient nous voir, reste tout près de nous et court vers nous quand on s’éloigne, à la fois attendrissant et flippant 🙂

C’est tout !?

Quand on saura faire, on vous montrera les photos de tous les oiseaux, renards et insectes qui se baladent dans le coin 😉